Louise Labé, Tous les Poèmes pour le Cours Avancé

Sonnet XII
(Oh! si j'étais…)

Oh! si j'étais en ce beau sein ravie* *emportée
De celui-là pour lequel vais mourant;
Si avec lui vivre le demeurant* *ce qui reste
De mes courts jours ne m'empêchait envie;
5 Si, m'accollant,* me disait: «Chère amie, *attachant
Contentons-nous l'un l'autre», s'assurant
Que jà* tempête, Euripe** ni courant, *certainement; **en Grèce, chenal dont les courants sont violents
Ne nous pourra déjoindre* en notre vie; *séparer
Si de mes bras le tenant accollé,
10 Comme du lierre* est l'arbre encercelé,** *"ivy"; **encerclé
La mort venait, de mon aise* envieuse, *bien-être
Lors que souef plus* il me baiserait, *"to satiety"
Et mon esprit sur ses lèvres fuirait,
Bien je mourrais, plus que vivante, heureuse!

(1555)

Commentaire

Dans l'ensemble du poème noter toutes les mentions du thème de la mort.

Premier quatrain: Que signifie la métonymie "sein"? Quelle construction indique qu'il s'agit d'un désir irréalisable?

Deuxième quatrain: Montrer que le désir devient beaucoup plus concret—et érotique. Quel est l'effet de la citation directe de l'amant, citation cependant purement imaginée?

Premier tercet: Noter que la coupure entre les quatrains et les tercets n'est pas conforme à la norme. Quel effet est créé par la continuation du désir au-delà de la coupure? Commenter la comparaison du vers 10.

Deuxième tercet: Noter le premier mot, qui annonce le dénouement, la rupture de la tension, l'exaucement du désir. Commenter l'importance du dernier mot du poème.


Back to Supplement Table of Contents